Daniel Radcliffe

) Vous allez devenir une énorme star avec Harry Potter Est-ce que ça vous plait de devenir une célébrité ?

« La célébrité ? Je n’y pense pas !! En tout Cas, je ne me considère pas comme une célébrité. Les gens qui se considèrent
comme des célébrités ou des « stars de cinéma » sont généralement des gens plutôt déplaisants. Au fond de soi, on sait bien
sûr qu’on est célèbre mais on doit garder l’esprit qu’on est avant tout un acteur. »

On a écrit beaucoup de choses sur les enfants stars et leurs difficultés à devenir des adultes équilibrés. Est-ce que vos
parents sont conscients du problème ? Et vous-même, cela vous inquiète t’il ?

« De quels problèmes parlez vous ? »

Par exemple, de ceux rencontrés par Macaulay Culkin à l’age adulte.

« Il ne m’arrivera rien de semblable, vous pouvez me croire sur parole. J’espère que je continuerai de faire les choses que
j’aime, que ce soit le métier d’acteur ou autre chose. »

Entre le tournage du film et la promotion, vous reste-t-il assez de temps pour suivre des études normales ?

« Déjà, je ne vais pas dans une école normale (il bénéficie des services d’un tuteur particulier, Ndlr) et ce que je peux
dire, ce que je n’ai jamais eu de meilleures notes en maths qu’aujourd’hui !! »

Est-ce que le retour à la vie normale a été difficile, a la fin du tournage ?

« Pendant le tournage nous étions tous nos personnages. Lorsque le tournage s’est achevé, chacun est redevenu soi même ».

Pourquoi les livres d’Harry Potter sont ils si populaires chez les enfants d’après vous ?

« Je crois que l’une des principales raisons est que Harry est un enfant comme tous les autres. C’est un une personne ordinaire
placé dans une situation extraordinaire. Et il s’en sort très bien !! »

Etes-vous conscient du fait que vous allez devenir une sorte de modèle pour les enfants et que ce que vous dites peut les influencer
est-ce-que vous y pensez?

Non, je n’y ai jamais pensé mais, si c’est vraiment le cas, tout ce que je peux dire c’est « Wow !! »

Pour beaucoup d’enfants, vous allez devenir un héros.Qui sont vos héros à vous ?

« Mes héros, ce sont des acteurs.J’aime bien Joseph Fiennes, Jude Law, Ralph Fiennes… Il y a tellement de films que j’aime
Je suis un vrai dingue de cinéma Ah, si j’ai un autre héros : Bart Simpson !! »

Si vous déteniez vous-même un pouvoir magique, lequel aimeriez vous avoir ?

« J’aimerais avoir un manteau qui rend invisible pour me glisser dans les concerts de rock ! »


II) 8 secrets sur Daniel Radcliffe !!!

Secret n °1 :
« Après avoir décroché le rôle d’Harry Potter, je suis resté quelque temps à Londres pour fêter ça avec ma famille. Un soir,
nous sommes allés au restaurant où, surprise, tous mes camarades de classe m’attendaient avec des chapeaux pointus et des
lunettes sur le nez !! C’est un moment émouvant que je n’oublierai jamais !!

Secret n° 2 :
« L’an dernier, j’ai rencontré une fille qui était littéralement dingue d’Harry Potter. Sur son omoplate, elle avait fait
tatouer HP !! Elle m’a expliqué qu’à chaque film, elle se ferait tatouer les initiales d’un autre personnage de J.K Rowling.
En voyant ça, je suis devenu tout rouge et j’ai pris la fuite (rire) !

Secret n° 3 :
« Pour l’instant pas question d’arrêter mes études pour me consacrer uniquement a ma carrière d’acteur. Même si, pour moi,
beaucoup me disent que je n’ai pas besoin de diplômes ou que ma carrière est déjà toute tracée, j’ai décidé de concilier les
deux. Je sais que la carrière d’un acteur est imprévisible. »

Secret n °4 :
« Je suis heureux de travailler aux coté de Rupert Grint et Emma Watson. Le fait que je sois mis en avant, que je sois le
héros du film n’affecte pas nos rapports. Pour eux, je suis un adolescent comme les autres et ils ne me montrent pas du doigt.
C’est génial d’avoir des partenaires qui sont aussi de vrais amis !! »



Secret n°5 :
« C’est peut-être un projet fou…Mais je sais qu’un jour, je réaliserai des films !! Sur les deux tournages des Harry Potter,
grâce a la patience et aux conseils de Chris Comlubus, j’ai disséqué quelques plans du film pour comprendre comment ils étaient
réalisés. Ce fut très enrichissant. Plus tard, j’étudierai tout ça à la fac ! »


Secret n°6 :
« Même si je suis très exposé depuis que j’incarne Harry, je suis quelqu’un de plutôt réservé. J’essaye de ne pas trop le
montrer, mais les interviews me mettent mal à l’aise (sourire). Néanmoins, les séances photos sont ce qu’il y a de pire (rire)
!! Je suis tellement tendu que je n’arrive pas à sourire ! peut être est ce que je manque de confiance en moi ?... »


Secret n°7 :
« On me pose souvent la question mais non, je n’ai pas de petite amie mais j’ai hâte que ça change ! Comme je ne vais pas
à l’école et que je tourne depuis deux ans, il m’est difficile de rencontrer des filles ! Par contre, je sais par maman que
j’ai plein d’admiratrices. »


Secret n°8 :
« La suite des aventures d’Harry Potter est encore en cours d’écriture, mais je peux déjà vous dire qu’elle s’annonce encore
plus spectaculaire que « la chambre des secrets » et qu’elle sera, elle aussi, fidèle au roman !! »



III) Interview fait par le magazine « One ».

Dans « La Chambre des Secrets », quel autre rôle aurais tu aimé jouer ?

« Bien que je sois trop jeune pour le rôle, j’aurais adoré jouer le personnage de Gilderoy Lockhart. Il est très vaniteux,
mais c’est aussi un vrai froussard. Je me serais amusé à jouer un tel personnage ! »


Comment fais tu pour rire et pleurer sur commande ?

« Pour pleurer, il me suffit de na pas cligner des yeux et de penser à quelque chose de triste. Pour rire, je pense tout simplement
au dernier épisode des « Simpson » !! (Rires)


As-tu eu peur à l’idée de jouer avec des araignées ?

Bien que ce soient de fausses araignées dans le film, j’étais quand même effrayé. Mais c’était encore pire pour Rupert, qui
souffre d’arachnophobie ! (La peur des araignes).Moi, j’arrivais à ne pas trembler pendant les prises en m’imaginant que ces
bestioles étaient en toc. Rupert, lui, était terrorisé. Surtout par celles qui peuvent sauter sur vous au moindre geste !
Cette scène est vraiment effrayante dans le film.


As-tu eu l’occasion de rencontrer J.K Rowling ?

Oui, elle est très gentille et très drôle et, bien sur, elle possède une grande imagination. J’ai adoré la rencontrer. Elle
ma dit qu’elle avait l’impression d’avoir retrouvé un fils qu’elle aurait perdu. Elle a même ajout é qu’elle n’hésiterai pas
à m’adopter !! C’était vraiment le plus beau compliment qu’elle puisse me faire !


Dans la saga « Harry Potter », quel ton livre préféré ?

J’ai toujours dit que « La Chambre des Secrets » était mon préféré, mais je viens de relire « Le prisonnier d’Askaban » et
je crois qu’il est maintenant en tête de mes préférences.


Quels sont tes passe temps favoris ?

J’adore jouer au foot et je regarde aussi beaucoup de catch à la télévision. Sinon, j’adore voir les épisodes des « Simpson
» et écouter de la musique. Mes groupes préfères sont U2 et Stereophonics.


Crois tu en la magie ?

Oui, j’y ai toujours cru. En fait ça me fascine complètement.


Est-ce que tu trouves que tu ressembles physiquement à Harry Potter décrit dans le livre ?

Pas sans mes lunettes, mais dès que je les porte, oui, je lui ressemble beaucoup. Dans la vie, je suis censé porter des lunettes
toute la journée, mais il m’arrive souvent de ne pas les mettre. En plus, je n’arrête pas de les casser. Je me suis même cassé
une dent sur ma première paire. Je mâchonnais constamment les branches de mes lunettes et, un jour, l’une de mes dents s’est
brisée en deux ! (Rires)

IV) Interview fait par le magazine « Cinéfilms »

Quelles scènes d’Askaban êtes vous les plus impatients de tourner et quelle scène, en dehors des effets spéciaux, avez-vous
le plus aimé tourner ?

Dans le troisième film, je suis impatient de faire toutes les scènes avec Lupin et Sirius Black. Sinon, j’ai adoré les scènes
de duel parce qu’il y avait des tas de gens et que j’adore les scènes avec une foule et en plus regarder Ken Branagh et Alan
Rickman, c’était super !

Il y avait deux nouveaux acteurs dans le film, Jason Isaacs et Kenneth Branagh, Pouvez vous nous parler un peu d’eux et nous
dire ce que vous avez fait pour les intégrer au groupe ?

C’était extraordinaire de travailler avec Jason Isaacs et Kenneth Branagh. Pas seulement parce que ce sont deus acteurs fantastiques
mais aussi parce qu’ils sont super gentils .Je ne crois pas que nous ayons fait quelque chose de spécial pour les intégrer
dans le groupe.

Vous avez donné trois ans de votre vie pour ces films jusqu’ici. Quel en a été l’aspect le plus satisfaisant ?

Je pense que le meilleur ça a été le film fini. On travaille dessus durant dix mois et puis on le voit et c’est vraiment un
grand moment.

A quel aspect de votre personnage vous identifiez vous le plus ? Et votre personnage influence t’il votre vie privée ?

Je crains fort d’avoir à suivre une thérapie un de ces jours parce que quand je lit les livres j’ai l’impression d’en découvrir
plus a mon propos qu’à celui d’Harry, comme la curiosité, la loyauté, ne pas avoir peur de s’affirmer et se plonger dans
les embêtements.

Votre personnage laisse paraître un côté sombre dans ce film. Qu’en avez-vous tiré ?

Je pense que tout le monde a un côté sombre. Qu’on le montre ou qu’on ait peur de le montrer, tout le monde l’a. Alors c’était
génial de pouvoir montrer le côté sombre d’Harry. C’était génial de montrer qu’il n’est pas sans faille, qu’il n’est pas parfait.

D’un film à l’autre, est ce que votre voix a changé?

Ma voix a mué pendant le tournage, mais sans passer de l’aigu au grave. En fait, c’est venu assez régulièrement. Harry est
à l’age où on mue, alors je ne crois pas que ce soit un problème.


Cette interview est parue dans le magazine Starflash.

Comment en êtes-vous arrivé à jouer ?
L'acting m'a toujours interressé, mais je savais combien il est difficile de percer. Mais j'ai dû être
bon, et probablement
chanceux.

Quelle était votre première audition ?
Celle pour le rôle de "David Copperfield". J'ai obtenu le rôle après quatre mois et six auditions !

Comment avez-vous appris qu'il y aurait une adaptation de Harry Potter au cinéma ?

Je venais de terminer le tournage de "David Copperfield" et je me suis rendu chez un ami qui m'a appris que des auditions
se tenaient pour le rôle de Harry Potter. Il a beaucoup insisté pour que j'y aille, car je ne voulais pas y aller
parce que
je savais qu'il y aurait un tas de canditats.

Étiez-vous nerveux lors des auditions ?
Très! En fait, je croyais avoir tout bousillé, mais lorsqu'ils m'ont rappelé pour la deuxième
vague d'auditions, je me suis
dit que ca n'avait pas dû être si terrible !

Où étiez-vous lorsque l'on vous a appris que vous aviez le rôle ?
Dans le bain ! Le producteur l'a annoncé à mon père qui s'est rué dans la salle de bains pour
me le dire.Je hurlais de joie...


Comment vous êtes vous préparé à ce film ?
Joanne, l'auteur, trace un portrait tellement précis de Harry qu'il est facile de se mettre dans sa peau.

Trouvez-vous facile de mémoriser un texte ?
Habituellement oui, mais pour Harry Potter, par exemple,il m'a fallu le lire six fois, vu la quantité du texte !

Vous êtes tout nouveau dans le "star-system", étiez vous nerveux à la première qui s'est passé
en Angleterre il y a quelques
jours ?
Et comment ! Je pensais que j'allais trébucher tellement je tremblais !

Des projets ?
Harry Potter 2. On commence dans quelques semaines.

Désiriez-vous faire tout les épisodes d'Harry Potter ?
Oh oui ! Mais je vais vieillir et les changements physiques feront probablement que je ne pourrai plus tenir le rôle.


Avez-vous un moment spécial du tournage à partager avec nos lecteurs ?
Il y avait une scène où l'on devait courrir le long d'un corridor avec nos livres retenus par des lanières
de cuir.Nous devions
courrir, nous asseoir à nos bureaux et déballer nos livres rapidement. Rupert (Ron), le fit trop rapidement
et une lanière
lui éclata au visage, le blessant légerement à l'oeil. Ce n'était pas drôle mais ca nous
a tellement surpris qu'on a éclaté
de rire!

Quelle est vore scène préférée ?
Celle qui se déroule dans la dernière chambre, elle est très lugubre...

Aviez-vous une doublure ?
J'ai fait la plupart des cascade moi-même.J'étais bien protégé, mais la ballade à 7 mètres
dans les airs lors de la partie
de "Quidditch" c'était quelque chose !

Si vous deviez lancer un sort sur quelqu'un, ce serait quoi ?
Si j'aimais cette personne, je lui ferais profiter d'un pouvoir spécial comme l'invisibilité; si je n'aimais
pas, alors ce
serait sûrement un sort pour l'embarasser.

Quel genre de pouvoir aimeriez-vous avoir dans la vraie vie ?
Le pouvoir de devenir invisible ! Pour espionner des réunions top-secrètes et des truc dans le genre...

Croyez-vous que les gens vont finir par vous appeler Harry au lieu de Daniel ?
Ce serait cool ! J'aime bien ce nom...

Quel est votre livre favori dans la série ?
Le deuxième car il est très sombre et très complet.

Quel est votre mot favori dans la série ?
Je ne devrais pas l'avouer, mais j'aime la prononciation de "Voldemort" (N.d.T: J.K.Rowling a utilisé la langue francaise,qu'elle
parle couramment, pour choisir ce nom.C'est ce qui lui donne une sonorité spéciale pour les Anglais).

Quel est votre personnage préféré dans la série ?
La famille Weasley est charmante, mais dans le premier livre ce serait "Hagrid".

Quel est votre matière préférée à l'école ?
Science et gymnastique. J'aime beaucoup l'art plastique mais je n'ai aucun talents. Je suis incapable de tracer une ligne
droite avec une règle !
Quels sont vos passe-temps préférés ?
La course à pied et la gymnastique.

Votre émission préférée ?
Les "Simpsons"



Daniel, quand as-tu commencé à t'intéresser au métier d'acteur?
-J'ai eu la piqûre pendant le tournage de la série David Copperfield, dans laquelle je tenais le rôle principal.

On sait que tes parents ont été très réticents à vous laissez jouer le rôle de Harry Potter…
-C'est vrai, mais ce n'était pas la première fois qu'ils adoptaient cette attitude! À l'âge de 9 ans, je devais auditionner
pour le rôle d'Oliver Twist et ils s'y sont fermement opposé. Toutefois, j'ai réussi à les convaincre quelques mois plus tard
de me laisser jouer dans un autre film tiré d'un livre de Charles Dickens, David Copperfield. Mais, dans le cas de Harry Potter,
ils savaient que je devrais prendre part à trois longs métrages, peut-être même plus, car l'auteur doit écrire sept livres,
et tous, paraît-il, seront adaptés au grand écran. Cela représente donc un engagement étalés sur de nombreuses années. Or,
mes parents ne tenaient pas à ce que je passe toute mon adolescence de cette façon.



Et maintenant, que pense ta famille de ta carrière?
-Ils sont vraiment contents pour moi, surtout mon père et ma mère, qui sont très impliqués dans ma vie professionnelle. Certaines
personnes pensent que je les vois moins depuis que je suis acteur, mais c'est faux! Ils me soutiennent dans tout ce que je
fais.

Crois-tu que tu as changé depuis que tu incarnes Harry Potter?
-En tant que personne, non. J'ai peut-être acquis de la maturité, mais comme tout le monde de mon âge. En tant qu'acteur,
je pense avoir évolué, et c'est grâce au réalisateur Chris Columbus. Je crois que nous avons tous beaucoup appris à son contact
et, maintenant, il peut nous demander des choses plus difficiles.

La célébrité est-elle difficile à supporter?
-(Daniel sourit). Pas pour moi, car ma vie a très peu changé. La seule différence, c'est que les gens viennent me parler dans
la rue, ce qui est très agréable! En ce moment, mon principal avantage d'être une star est de me faire présenter de grandes
vedettes de cinéma à l'occasion des premières de films. Je suppose qu'on profite de la célébrité d'une autre façon quand on
est adulte…

Qu'est-ce que Harry et toi avez en commun?
-Beaucoup de gens peuvent se reconnaître en lui. Pour ma part, je trouve que nous sommes tous deux très curieux…ce qui nous
attire parfois des ennuis. Comme lui, je n'ai pas peur de l'adversité et je suis capable de défendre mes idées. Je crois que
c'est une des plus belles qualité de Harry.

Croist-tu que tu ressembles physiquement à Harry Potter?
-Sans mes lunettes, je ne le pense pas… Mais une fois avec, je crois que oui!

Mais est-ce que tu portes des lunettes normalement?
-Je suis censé en porter, mais je ne veux pas. D'ailleurs, je les ai cassés! J'ai même perdu la moitié d'une dent avec ma
première paire de lunettes parce que je n'arrêtais pas de mâchouiller les extrémités des branches!!!

Qu'est-ce que tu changerais à ton école pour qu'elle puisse ressembler davantage à Poudlard?
-Je remplacerais les matières scolaires par celles qu'on étudie à Poudlard et comme il y a beaucoup de tableaux sur les murs
de mon école, j'aimerais bien qu'ils se mettent à parler!

Es-tu une athlète comme ton personnage?
-Je me débrouille plutôt bien en gymnastique, mais je suis meilleur dans les acrobaties. En fait, je suis bon dans la course
et l'athlétisme.

As-tu reçu un entraînement spécial pour jouer Harry Potter?
-Oui, car je devais faire mes propres acrobaties aériennes! Pour cela, j'ai dû faire beaucoup de gymnastique avec mon professeur,
David Holmes. C'est lui qui m'a appris à faire ma double acrobatie. C'est un gymnaste formidable! Je me suis bien amusé en
m'entraînant.

Aurais-tu été un bon joueur de Quidditch?
-Je serais probablement dans la moyenne. À propos…lorsque j'ai dit que j'étais bon en athlétisme , ça ne voulait pas dire
que je cherchais à m'en vanter!


Il y a beaucoup d'action dans le nouveau Harry Potter. Serais-tu en passe de devenir un héro de film d'action?
-(Daniel rit) Un jeune Bruce Willis? Je ne crois pas…De toute façon, l'action n'est pas l'élément essentiel dans ce long métrage.
Ce qui importe vraiment, c'est l'évolution du personnage, ce qu'il découvre dans l'affection que ses deux amis lui portent,
surtout qu'il n'a jamais connu ses parents et qu'il vit parmi des gens qui ne l'aiment pas. Cela dit, j'ai adoré les scènes
d'action!

As-tu réellement été suspendu dans le vide?
-Lorsque la voiture s'envole et que la porte s'ouvre tout à coup? Oui, c'est bien moi qui suis agrippé à la portière, suspendu
à une quinzaine de mètres au-dessus du sol. Ça c'était cool! Mais ce qui l'était moins, c'était les scènes avec Dobby, le
petit elfe qui devient le nouveau compagnon d'Harry. C'est un personnage entièrement fait d'images de synthèse, ce qui signifie
qu'il me fallait jouer à côté d'une baguette toute fine piquée dans une balle de couleur orange. Je devait donc donner la
réplique à un ballon! (Il éclate de rire)

Quelle a été ta réaction lorsque tu as vu le résultat?
-J'ai trouvé cela étonnant! Dobby a l'air si vivant, si réel…C'est phénoménal ce que les techniciens de cinéma peuvent faire
de nos jours!

Il y a aussi davantage d'effets spéciaux dans ce film que dans le précédent. Je pense notamment aux scènes où apparaît le
monstre qui se cache dans les souterrains de l'école, Dans la vie, qu'est-ce qui te terrifie?
-N'importe quelle créature qui possède d'énormes crocs! (Il rit) Non, je blague! Mais je dois dire que, pendant le tournage,
ce reptile géant avait quelque chose de terrifiant. Sa tête et une partie de son corps se trouvaient à une dizaine de mètres
au-dessus de nous. Le réalisateur tenait à ce que nous nous retrouvions face à une vraie bête et non pas seulement devant
le fond bleu sur lequel se retrouveraient ensuite les images synthèses. Il voulait avoir des réactions spontanées, naturelles.
Et je peux dire que ça a marché!

À part Harry, quel est ton personnage préféré dans le film 2?
-J'aime beaucoup le nouveau professeur des forces du mal, Gilderoy Lockart, parce que sa personnalité comporte deux facettes.
Ça doit être très intéressant à jouer. La façon dont Kenneth Branagh a interprété son personnage m'a beaucoup impressionné.

Crois-tu en la magie?
-Oui, certainement. Je ne sais pas trop quelle forme elle prend, mais je pense que c'est quelque chose de plus fort que nous.

Que fais-tu quand tu ne campes pas Harry?
-J'aime beaucoup regarder des films, écouter de la musique et lire. Ah! Oui! J'adore aussi regarder les Simpson. C'est mon
émission préféré! Je peux même vous réciter plusieurs répliques par cœur!

Avez-vous eu l'occasion de rencontrer l'auteur de Harry Potter, J.K. Rowling?
-Oui, j'ai eu cette chance. Elle est venue à plusieurs reprises sur le plateau, mais nous n'avons malheureusement pas beaucoup
discuté. Dommage, car je suis l'un de ses plus fervents admirateurs!

Est-il vrai qu'elle souhaite prendre son temps pour le tome 5 et qu'il n'y aura pas de tome 8?
-Dès le début, elle a fait savoir que son œuvre compterait 7 livres. Je suppose qu'après ça, elle aimerait se lancer dans
un projet tout à fait différent.

Et toi, que ferais-tu si tu ne poursuivrais plus une carrière au cinéma?
-De la mise en scène. Le réalisateur des deux premier Harry Potter, Chris Columbus, m'a profondément influencé en ce sens.
C'est lui qui m'a communiqué cette passion. Il a éveillé en moi un enthousiasme que je ne me connaissais pas!

Que feras-tu quand le tournage de tous les films de la série Harry Potter seront terminés?
-Une chose à la fois!!! j'y penserai à ce moment là.


Interview tiré du magazine 7 Extra


Tu viens de vivre une année extraordinaire, quel est ton meilleur souvenir?
-Terminer le premier film! Mais je dis ça comme j'aurais pu dire des tas d'autres choses. J'ai vécu un max de moment forts
à tel point que je finis par les oublier! Cela va trop vite. Je suis sous les feux des projecteurs en permanence. Je n'ai
pas eu le temps d'en profiter, mais c'est un détail.

Tu adores les livres, mais en tournant les films, es-tu devenu un super expert Harry Potter?
-Je ne pense pas. Jouer le rôle d'Harry est formidable, mais je suis loin d'être aussi calé que des fans que j'ai rencontré.
Parmi eux, pas mal connaissent tous les détails. Rien ne leur échappe.

Et tes potes? Ça leur fait quoi d'avoir Harry Potter comme ami?
-Je t'arrête tout de suite! Ils ne me voient pas comme Harry. Pour eux, je reste Dan et je trouve cela fantastique. Je sais
que je suis un garçon chanceux et que beaucoup auraient rêvé d'être à ma place. Mes copains ne se sont jamais montrés jaloux.
De vrais amis en somme!

Portes-tu des lunettes dans la vraie vie?
-Non. Je me souviens d'en avoir porté, mais je n'arrêtais pas de les perdre. Je ne sais vraiment plus pourquoi j'avais dû
en mettre…

Il paraît que le cinéma ne t'empêche pas de bien réussir à l'école…
-Il ne faut rien exagérer! Je me débrouille pas trop mal. Mes derniers examens se sont très biens passés. J'ai donc été accepté
dans une nouvelle école privé.

Les cours particuliers en parallèles avec les tournages ne te désavantagent pas trop par rapport à un écolier classique?
-Au contraire! Avec Rupert et Emma, nous avons d'excellents profs qui nous ont bien encadrés depuis qu'on passe des mois sur
les plateaux de Harry Potter. Et ça paie!

Comment ont évolués tes relations avec le duo Emma/Rupert?
-Nous nous sommes vraiment liés d'amitié. Emma est une fille très intelligente et Rupert est incroyablement drôle. À la limite,
il est hystérique! Il n'arrête pas de changer sa voix, de jouer des personnages. Il ressemble beaucoup à Ron dans les films.


Penses-tu continuer à jouer la comédie une ton adolescence passé?
-J'aimerais beaucoup, mais c'est franchement difficile de répondre à cette question aujourd'hui. Il y a tellement d'autres
options qui s'offrent à moi. Tourner Harry Potter m'a donné un goût incroyable pour le cinéma. J'adore être acteur, mais j'aimerais
tout autant travailler plus tard comme réalisateur ou comme écrivain tant que je reste dans l'industrie cinématographique.

Dans combien de films Harry Potter espères-tu tourner?
-Je ne sais pas, ça dépend. Je les tourne un par un. J'essaie de coller le plus près possible au personnage de Harry.

N'as-tu pas été tenté lorsque tu étais en présence de J.K. Rowling de lui demander ce qui allait se passer dans le prochain
livre?
-Non! Bien sûr, ça m'intéresse, mais je ne vois pas pourquoi je devrais le savoir avant tout le monde. Pour la chambre des
secrets, connaître le futur de Harry dans le cinquième tome aurait peut-être influencé mon jeu. Et puis, je préfère les surprises!
J'attendrai comme un fan normal, le mois de juin!

Tu es devenu le roi des cascades dans la chambres des secrets…
-Pas mal, n'est-ce pas? J'adore tourner les scènes d'action. Malheureusement certaines sont trop compliquées ou même parfois
carrément dangereuses. Pour la suite, je crois que je devrais encore m'entraîner davantage. Je me suis mis à la gym avec David
Holmes qui est ma doublure dans les films. On a fait aussi de la musculation. Il a 19 ans, mais il a ma taille ce qui est
préférable pour me doubler.


Chris Columbus, le réalisateur, a dit que tu t'étais amélioré dans ton jeu d'acteur. Ton sentiment?
-Je suis assez d'accord, mais les mérites en reviennent beaucoup à Chris. Grâce à lui et à tout ce qu'il nous a appris pendant
le tournage du premier film, nous avons pu tourner des scènes plus compliquées. Respecter des marques ou des consignes précises
est devenu plus naturel. Ce serait triste de ne pas s'améliorer quand tu passes neuf mois d'affilés sur les plateaux!

Sur le tournage, il paraît que tu as proposés tes idées…
-Quand je suis sur un plateau, je suis très attentif à la façon dont les choses se mettent en place et, parfois, des idées
me viennent. Sur le premier tournage, j'étais tellement pris par mon nouveau métier d'acteur que je me suis abstenu. Dans
la chambre des secrets, je me suis dit "Allons-y, proposons des choses". C'est en observant des acteurs dans d'autres films
que je me suis dis que je pourrais changer ci ou ça. J'agis aussi beaucoup à l'instinct.

Un exemple?
-Dans le deuxième film, j'ai une scène avec Tom Jedusor, joué par Christian, où nous avons un long dialogue. Après plusieurs
répétitions, j'ai proposé de dire les répliques différemment de ce qui était initialement prévu. Je trouvais que cela avait
plus d'impact
.

En trois ans, on ne peut nier que physiquement tu as aussi changé!
-Évidemment, j'ai grandi, mais pas autant que Rupert

Te voir en figurine dans les magasins de jouets, ça fait bizarre?
-C'est avant tout très drôle! Quand tu es petit, tu joues avec ta figurine comme si c'était toi. Maintenant, je le suis vraiment
et d'autres personnes se prennent pour moi! J'avoue que c'est étrange.

Auras-tu la chance de partir en vacance cette année?
-Je devrais aller aux États-Unis au mois d'août. L'année dernière, je me suis rendu à la première de New-York et j'ai visité
deux fois DisneyWorld! J'adore voyager et j'aime particulièrement découvrir de nouvelles grandes villes.


Propos recueillis par Chloé Myard pour Mon Quotidien, Nov 2001
Daniel Radcliffe, un jeune acteur anglais de 11 ans, jouera Harry Potter au cinéma. Le tournage du film, adapté du premier tome, Harry Potter and the Sorcerer’s stone, débutera le moi prochain, en Grande-Bretagne.

Quelle a été ta réaction quand tu as appris que tu étais choisi pour jouer le rôle de Harry Potter ?
Je crois que j’ai pleuré. J’étais très fier, car Harry est un personnage courageux et loyal.

Qu’en ont pensé tes amis ?
Certains étaient jaloux. Car je n’avais pas lu tous les livres de Harry Potter, contrairement à eux.

Es-tu fan des livres de Harry Potter ?
J’ai lu les deux premiers tomes, mais je dois avouer que j’en ai complétement oublié l’histoire ! lorsque je les ai lu, je n’étais pas vraiment un bon lecteur.

Comment s’est déroulée l’audition pour le rôle ?
J’avais déjà participé à des auditions pour d’autres rôles, mais j’avais très peur. Surtout parce que le livre est devenu célèbre. Et que j’ai été choisi parmi 2000 enfants.

Que ferais-tu si tu avais des pouvoirs magiques ?
Je transformerais mon chien en loup.

Harry Potter porte les mêmes lunettes que toi. Est-ce un hasard ?
Oui. Je portais déjà des lunettes rondes avant d’être candidat pour ce rôle.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site